Mercredi 27 janvier 2021

Les bacs pro Hygiène, propreté, et stérilisation ou encore sécurité : voici tout ce qui s'offre à toi !


Les métiers liés à la protection civile ou sanitaire et à la sûreté t’intéressent ? Alors viens découvrir le bac pro Hygiène, propreté, stérilisation, ainsi que le bac pro Métiers de la sécurité.


Premièrement, le Bac Pro Hygiène, propreté, stérilisation forme ses étudiants pour l’organisation d’interventions d'hygiène, de propreté, de stérilisation et de contrôle. Il faut être organisé et responsable. Les futurs diplômés sont chargés de la planification à l’exécution des interventions d’hygiène, en passant par la gestion des matériels et la réalisation de plans de prévention. Il faut donc être très attentif au respect des réglementations.


Au cours de la formation, il est enseigné la gestion des déchets, et la gestion des différents dispositifs d’hygiènes, médicaux, de propreté. L’étudiant travaille également sa méthodologie professionnelle afin de bien répondre aux demandes des clients : de l’analyse de leurs besoins à la proposition de solutions. Il te reviendra de fixer tes durées de travail et de t’entourer des matériaux et du personnel nécessaire. Ainsi, tes activités te conduiront souvent à adopter des postures semi-directrice ou directrice.


Ce parcours donne accès aux métiers d’agent de propreté et d’hygiène, de propreté urbaine ou de stérilisation. Tu pourras, avec l’expérience, devenir chef de chantier. Et tu seras amené à travailler aussi à l’entretien et à la stérilisation d’établissements médicaux au sein de cliniques ou d’hôpitaux, ou pour des locaux administratifs, commerciaux, culturels, industriels, sportifs, ou encore pour des locaux dits en zone à risques à savoir des laboratoires et centres médico-sociaux.


D’autre part, le Bac Pro Métiers de la sécurité débouche sur des métiers d’assistance, de secours et de sûreté. Le titulaire de ce bac pro est préparé à assurer l’ordre public, la sécurité de l’espace public et privé, et la protection des personnes, des biens ou de l’environnement.

En troisième année, l’étudiant doit se spécialiser dans l’une des trois options proposées.

Premièrement, l’option « Sécurité incendie », forme à l’intervention, seul ou en équipe, sur des débuts d’incendies au sein d’établissements publics, de hauts bâtiments ou d’immeubles. L’étudiant est chargé de neutraliser les départs de feux avec les moyens d’extinction adaptés, de veiller à l’accessibilité des issues de secours et de venir en aide aux blessés. Avec une formation complémentaire, il est possible exercer en tant que sapeur-pompier professionnel au sein d’un Service Départemental d’Incendie et de Secours. Et également en tant qu’agent cynophile, de sûreté portuaire ou aéroportuaire, ou comme convoyeur de fonds.

Secondement, l’option « Sécurité publique et sûreté », prépare à l’intervention sur des manifestations de type culturel, festif, sportif mais aussi social. Le futur diplômé est chargé de contrôler, de filtrer la foule et d’intervenir si besoin. Les opérations ont également lieu sur la voie publique afin de porter assistance à des victimes, de sécuriser des accès et de sensibiliser à la sécurité routière. Tu feras partie, en tant qu’adjoint ou agent, soit de la gendarmerie nationale, soit de la police municipale ou nationale.

Troisièmement, l’option « Sécurité privée », forme à l’exercice du métier d’agent de sécurité, de gardiennage, de protection physique. L’étudiant agira essentiellement au sein de structures privées.

Par ailleurs, tu pourras aussi, en réussissant le concours de gardien de la Paix, intégrer la fonction publique. Celui-ci te permettra, selon ta spécialité, d’obtenir le statut de fonctionnaire territorial ou de sapeur-pompier professionnel.


Tu as plus de choix et de perspectives que tu l’imaginais, pas vrai ?

Titre ici