Du droit au journalisme : quelles études ? Parcours ? Expérience pro ? 


Aujourd’hui, on ne parle pas d’un secteur, mais de deux : le droit et le journalisme ! Quel est le rapport entre ces deux domaines ? Quelles sont les études possibles et les métiers que l’on peut y faire ? Réponse en vidéo avec Anne-Cécile Sarfati, rédactrice en Cheffe pour le magazine ELLE.


Le journalisme n'a pas été sa vocation première. Elle a commencé par faire des études de droit et elle a même commencé une belle carrière dans ce milieu.

Pour faire du droit, certaines qualités sont primordiales : rigueur, sérieux et méthode. Si tu maîtrises parfaitement la langue à l’oral comme à l'écrit et que tu possèdes d’excellentes capacités rédactionnelles ; c’est encore mieux ! On a souvent l’idée que les études de droit sont une montagne infranchissable, mais c’est faux. Ce que nous dit Anne-Cécile, c’est qu’il faut s’accrocher et beaucoup travailler, mais c’est comme ça dans toutes les filières en fin de compte. L’important, c’est d’y mettre du tien et d’aller au-delà de tes cours magistraux pour approfondir tes connaissances. 


Tu as différents parcours en droit. Souvent, on se spécialise en Master : droit des affaires, droit public ou privé, droit des entreprises, droit européen ou international, droit immobilier, droit de la santé et bien d’autres possibilités encore ! 


Pour être juriste, un master suffit. Par contre si tu veux être avocat, comme Anne-Cécile, tu vas devoir passer le CAPA, c’est-à-dire le Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat. Ce certificat se déroule dans une école d’avocat, il y en a une dizaine en France. Tu peux postuler à partir du M1, mais comme c’est hyper sélectif, on te conseille quand même de faire ton M2 avant. Tu as la possibilité de préparer l'examen d'entrée via les instituts d'études judiciaires ou dans une prépa privée ! Attention tout de même, tu ne peux passer l'examen d'entrée que trois fois donc prépare toi bien avant. 


Une fois avocat, si tu veux changer de profession, ce n’est pas un problème ! Il est possible de quitter le barreau par une procédure qui s’appelle l’omission. En gros, l’omission est une décision administrative qui te permet d’enlever ton nom d’avocat du Tableau de l’Ordre. Ta profession d’avocat peut être interrompue temporairement ou définitivement. C’est ce qu’a fait Anne-Cécile ! 


Elle s’est rendu compte en effet avec les années qui passaient que le droit ne la faisait pas vibrer plus que cela au final. 


Un an. C’est le temps qu’elle s’est donnée pour réussir dans le journalisme. Théoriquement et juridiquement parlant, il n’est pas obligatoire d’avoir un diplôme pour être journaliste. Oui, oui, si tu veux être journaliste, tu n’es pas obligé de faire des études, même si de nos jours la demande est tellement élevée pour le nombre de postes disponibles, qu’on te conseille fortement de passer par une école pour te former au métier. 


Bon concrètement, être journaliste ça engage à quoi ? Il doit rechercher, vérifier, écrire puis distribuer des informations, peu importe le média. C’est une personne multitâche ; tu dois savoir écrire (très bien écrire), filmer, interviewer, faire des recherches, photographier, mettre en page, etc. Tu peux te spécialiser dans un domaine comme le sport ou la politique, ou non, et tu peux aussi occuper différents postes : rédacteur en chef, reporter, envoyé spécial, chef d’édition et bien d’autres. 


Concernant les études, tu as l’embarras du choix. Tu peux faire une école de journalisme reconnue par la profession comme le Celsa ou Sciences Po. Tu peux aussi passer par une licence Information-Communication puis faire un Master mention Journalisme. Tu as aussi des formations courtes, mais ça, on t’en parle dans la vidéo ! Pour savoir comment s’est déroulée la reconversion professionnelle d’Anne-Cécile, reste jusqu’à la fin. 


Le marché est en crise selon Anne-Cécile. Et c’est vrai, il y a moins beaucoup de travail dans le journalisme aujourd’hui par rapport à 20 ans en arrière ! De plus, les rédactions sont de plus en plus exigeantes sur les candidatures retenues. Donc n’hésite pas à faire ressortir ta motivation et ta/tes passion(s) surtout si elles sont en lien avec ton futur métier. De plus, est-ce que tu as pensé à l’apprentissage ? Ça te permettrait de mettre un premier pied dans l’entreprise, de montrer tes compétences et ce que tu apportes à la rédaction. Cette première expérience peut aussi déboucher sur un CDI, une fois tes études terminées. 


Et toi, t’aimerais plutôt faire du droit ou du journalisme

Titre ici