Vendredi 8 mai 2020

Bac pro, BTS MUC et l'Edhec


Une nouvelle journée, un nouveau podcast de disponible ! Aujourd’hui, on parle école de commerce, plus particulièrement de l’Edhec, du BTS MUC, et du Bac pro Vente. On compte bien briser les préjugés sur les formations professionnelles et tu verras, à la fin de ce podcast, que non ce ne sont pas des formations poubelles. 


Actuellement en 4 ème année en Business et Administration à l’Edhec, plus précisément en filière marketing et horizon communication 360, Julien a commencé à se professionnaliser très jeune. C’est-à-dire vers ses 15 ans. Oui, c’est possible de commencer à intégrer le milieu professionnel à cet âge si tu passes par un brevet professionnel


Une fois son diplôme en poche, Julien a préparé un bac pro vente puis un BTS management des unités commerciales (BTS MUC). Le diplôme du Bac pro Vente se déroule sur 3 ans avec une spécialisation en première et terminale. Soit tu fais un parcours commerce et dans ce cas, tu es plutôt situé en point de vente à attendre le client. Soit tu prends le parcours vente où tu peux travailler en concessions automobiles ou en agences immobilières par exemple. Dans ce cas de figure, c’est à toi d’aller à la rencontre du client. C’est ce qu’a choisi Julien. Dans les deux cas, tu auras des stages à faire tous les ans.  


Pour Julien, avoir une scolarité avec beaucoup de pratique, et de stages, c’est ce qui aide vraiment à se décider sur ce qu’on veut faire plus tard. Il n’y a rien de mieux que de tester par toi-même ! En plus, dans ce type de formation, les enseignants sont aussi des professionnels donc ils sont capables de t’aider pour t’orienter et de répondre à tes questions. 


Grâce à ses cours et ses stages, Julien s’est orienté en stratégie marketing

Mais dans ce podcast, il explique aussi comment fonctionne le BTS MUC et comment se déroulent les concours pour entrer en école de commerce


On va pas se mentir, les filières professionnelles, notamment les bacs pro, ont une mauvaise image. Souvent dévalorisées au profit des filières générales (et surtout la S -oui on sait, ça existe plus- c’est-à-dire “Le Saint Graal qui t’ouvre toutes les portes”), elles sont souvent considérées comme des formations poubelles pour ceux qui ont des mauvaises notes ou qui ne savent pas quoi faire. 

Déjà, ce n’est pas parce que tu n’aimes pas l’école que tu ne vas pas réussir professionnellement. Ensuite, ce n’est pas parce que tu fais une filière pro que tu vaux moins qu’un autre élève.


Il faut enlever cette image négative du bac pro et casser les préjugés. Tu n’es pas obligé d’avoir un projet professionnel clairement défini en entrant en seconde pro, au contraire, tu vas te découvrir et peaufiner tes envies au fil de tes expériences et de tes rencontres.


Par ailleurs, si tu veux entrer dans une formation commerciale, c’est important que tu sois à l’aise à l’oral et que tu aimes le contact humain. Ce sont les deux soft skills indispensables. De plus, pour rentrer en école de commerce, les entretiens sont déterminants donc n’hésite pas à te démarquer et à montrer que tu es déterminé.e ! Si tu es en BTS et que tu veux intégrer ce genre d’écoles, tu peux passer le concours passerelle 1 (ça te permet de rentrer directement en bac+5) ou candidater dans une école hors liste du concours. Par exemple, l’Edhec n’est pas sur concours, mais sur dossier puis entretien. 


Pour finir, le conseil de Julien pour réussir ton entretien ? Les écoles sont sensibles à des profils et à des projets professionnels. Il faut que tu démontres l’utilité de la formation que tu vises dans ta future vie professionnelle, comme dit plus haut, que tu te démarques des autres (d’où la fameuse question : “pourquoi vous et pas un autre?”). 


T’en penses quoi des filières professionnelles ? Est-ce que le podcast de Julien te fait changer d’avis ?

Ça peut t'intéresser...

Titre ici