DUT et école de commerce


Commerce, DUT, gestion… Ce sont des termes qui te parlent ? Aujourd’hui, Élodie te raconte son parcours et ses études en DUT technique de commercialisation puis en Licence de gestion à Dauphine qui l’ont mené à intégrer l’EDHEC.


Élodie a d’abord fait un Bac ES avec une spécialisation en maths. Comme dit précédemment, elle a réalisé un DUT technique de commercialisation en 2 ans, en filière commerce international. C’est une formation pluridisciplinaire qui te donne une vision d’ensemble sur tous les métiers du commerce. L’objectif de l’IUT est de te former pour devenir un collaborateur commercial polyvalent et capable de vendre, d’acheter, de distribuer et de gérer des stocks et ça dans plein de secteurs différents : la grande distribution, l'industrie, la banque, dans des sociétés de transport ou d'assurance, dans l’immobilier ou même le luxe !


Donc tu as des cours qui sont dispensés en amphi, en TD (travaux dirigés) et parfois même en TP (travaux pratiques). Le cursus comprend plusieurs périodes de stage et tu es évalué sous forme d’un contrôle continu des connaissances.


Une formation généraliste comme celle-ci, te permet de t'adapter rapidement à de nombreux environnements ou fonctions. À la fin de ton DUT, tu connaîtras le droit commercial, la comptabilité de gestion, les logiciels de bureautique et de gestion. Ce DUT, c’est vraiment un bon tremplin pour continuer tes études et t’insérer professionnellement, car d’une part, ça te permet de découvrir le monde de l’entreprise et d’autre part, ça t’ouvre énormément de portes en licence puis en master.


Une fois en Bac +3, tu peux poursuivre en licence généraliste, comme Élodie en gestion, mais également en économie, ou les deux ! Sinon, tu peux faire une licence professionnelle : assurance, banque, finance, commerce et distribution, e-commerce et marketing numérique, métiers de l'immobilier, métiers du marketing opérationnel, etc. Tes possibilités sont presque infinies !

Tu peux aussi directement entrer en école de commerce dans certains cas.


Après son DUT technique de commercialisation, Élodie a intégré l’université Paris Dauphine en 3 ème année de licence de gestion. Pour elle, c’était tout simplement la continuité de son DUT, car elle avait déjà vu certaines matières auparavant.


Si tu suis son parcours, tu vas passer d’une ambiance assez familiale, car les effectifs sont réduits en IUT, à une promo à gros effectif ce qui peut être perturbant au début. Pas de panique, c’est juste une nouvelle organisation à prendre, il faut t’adapter. D’ailleurs, tu auras l’occasion de faire un échange universitaire si tu le souhaites. On te le conseille fortement pour améliorer ton niveau de langue étrangère.


Cette licence de gestion doit te permettre d’acquérir des compétences dans les différents domaines de la gestion des entreprises comme la comptabilité, le contrôle de gestion, la finance, la gestion des ressources humaines, le marketing et la stratégie. Mais également, d’assimiler des compétences transversales comme les outils quantitatifs et les langues ! Tu vas devoir développer une vision critique et curieuse du monde de l’entreprise et des organisations.


L’université Paris Dauphine possède un career center très efficace avec un carnet d’adresses bien rempli ce qui te permettra, si tu étudies chez eux, une très bonne insertion professionnelle, une fois diplômée, ou pour trouver un stage. Il y a aussi pas mal de conférences avec des intervenants professionnels. Enfin bref, tu l’auras compris, tu as vraiment la possibilité de te créer un réseau dès le début de tes études !


Néanmoins, il faut savoir travailler et être organisé pour pouvoir suivre les cours et préparer les concours, si tu en passes comme Élodie. Dans son cas, elle a préparé le TAGE, qui est le test d’aptitude aux études de management. Et oui, l’année prochaine, elle intègre l’EDHEC (une école de commerce du top 5), en Master de Finance.


Mais du coup, c’est quoi le TAGE ? Présenté sous forme de QCM, le test TAGE MAGE mesure les aptitudes verbales, les aptitudes à la résolution de problèmes et au maniement des données chiffrées et les aptitudes au raisonnement logique. Il est constitué de 90 questions réparties en 6 épreuves. Chaque épreuve contient 15 questions pour lesquelles il est proposé 5 réponses dont une seule est correcte. Il y a également un examen d’anglais à passer.


Si tu veux en savoir plus sur les écoles de commerce, Julien te fait part de son expérience personnelle dans une autre vidéo !


T’en penses quoi des licences pro ?

Ça peut t'intéresser...

Titre ici