Qu'est-ce qu'une grande école et comment la définir ? C'est ce que nous allons voir succinctement dans ce post. Celui-ci tend à être modifié et étoffé, et n'est que le reflet de mon avis personnel.


Vous l'aurez sûrement remarqué, le terme de "Grande école" revient partout, et de plus en plus dans les dénominations que les établissements se donnent.


Officiellement et dans l'idéologie de base, une grande école est un lieu ancien, vieux de plusieurs décennies voire de plusieurs siècle. Des traditions en découlent, et c'est très souvent une place d'excellence. Lorsqu'on fait une "grande école", l'imaginaire collectif se visualise un concours plus ou moins difficile, un programme riche et des débouchés prestigieux.


Officieusement, et parce qu'il n'existe pas de liste nationale établissant de manière rigoureuse les Grandes Ecoles, le terme se voit être appliqué à des écoles qui ne remplissent pas nécessairement les critères idéologiques que nous venons de voir plus haut.


En effet, déjà d'un point de vue historique, certains établissement se prétendent Grande Ecole alors qu'ils n'ont presque pas d'ancienneté. Du côté de l"exigence d'accès" (c'est à dire d'un concours d'entrée assez restrictif), énormément d'écoles de commerce fonctionnent par un concours commun (le concours passerelle par exemple) qui permet d'être admissible dans plusieurs d'entre elles. Ce concours est réputé facile, et ne demande ni CPGE ni une véritable préparation, car la sélection s'opère majoritairement par l'argent (les écoles de commerce coûtent environ entre 5.000 et 14.000 euros l'année). On rencontre alors une vraie contradiction avec le concept classique de Grandes Ecoles, chez qui les concours sont une véritable épreuve, et qui se préparent souvent au travers de plusieurs années de prépa.


D'un point de vue purement subjectif, je pense qu'il est important de se renseigner au préalable sur le cachet d'une école que l'on souhaite intégrer, surtout quand celle-ci arbore le fameux terme reluisant. Une grande école est, selon moi et selon beaucoup d'autres, naturellement sélective, parfois privée parfois publique, mais toujours traditionaliste et renommée. J'apporte de la crédibilité personnelle à un établissement lorsque celui-ci occupe une place plus ou moins haute dans les classements faits chaque années par les médias spécialisés.


Toujours est-il que l'on peut dénombrer en France une soixantaine de Grandes Ecoles reconnues par la majorité. Parmi ce chiffre, 6 sont militaires (St-Cyr et Polytechnique par exemple). Pour les autres, notez que les plus connues et les plus valorisées sont : ENS, HEC, Normale Sup, le groupe EM, le groupe ESC, SciencePo, ESSEC, ESCP, CELSA, Les Mines, Grenoble.


Disclaimer : Faire une grande école n'est pas synonyme de suprématie sociale. Ce post n'est pas dans le but de placer ces établissement en tête des meilleures formations possibles, mais plutôt d'alerter sur l'abus que peut représenter le terme, souvent à des fins commerciales. N'oubliez pas une chose : les écoles de commerces sont un commerce. (oui parce que ce sont presque que des écoles de commerces qui se targent d'être une GrAnDe eCoLe)


Le concept même est très souvent attaqué à juste titre de favoriser la reproduction sociale, et de crée des petites sphères autarciques. Mais ce sera le sujet d'un prochain article.


Titre ici