Interview: Eloïse chamalet nous parle de son orientation

Je te propose de répondre à une petite interview...
Quelles sont tes études actuelles ?

Master 2 ingénierie et science du mouvement humain

Pourquoi as-tu choisi ces études ?Est-ce que tu as été influencée ?

De fil en aiguille mon parcours s'est dessiné avec en fond toujours une volonté d'apporter quelque chose aux autres et ne pas faire dans le théorique. J'ai pu m'orienter grâce à un professeur rencontré en L2 de physique, il m'a parlé des prothèses comme quoi c'était peut-être une voie à regarder. Depuis je garde cette idée et finalement c'est ce qui a fait que j'ai choisi ce master, maintenant je suis en stage dans un labo de biomécanique et je travaille sur des données de patients amputés transtibiaux et transfemoraux, je n'ai jamais été aussi proche du domaine des prothèses et de ma volonté de contribuer au développement des autres.

Qu’est-ce que tu envisages après ces études ?

Depuis que je suis en master je me dis que je veux passer au concret et travailler en entreprise directement après mes études mais j'ai fait mes deux stages dans le monde de la recherche et en discutant avec mes responsables il s’avère que j'ai un profil à faire une thèse et que pour les métiers qui pourrait me correspondre je vais devoir passer par là. Finalement en les écoutant et en prenant du recul j'ai compris que la thèse c'est un CDD de 3 ans et qu'il faut pas le voir comme quelque chose de restrictif qui va me coincer dans une spécialité. Donc sûrement une thèse, après on verra bien mon parcours m'a appris que je finis toujours au bon endroit même si c'est pas ce que j'avais envisagé, imaginé au début, il faut savoir se laisser surprendre dans la vie.

Est-ce que tu penses avoir choisi le bon chemin ?

Je ne pense pas qu'il y ait un bon chemin, j'ai certainement pas pris le plus simple mais c'est un chemin qui me correspond complètement et qui se dessine au fur à mesure.

Est-ce que tu as une passion ? Pourquoi ne pas choisir un métier en lien ?

Je suis passionnée de danse, mais je n'ai ni la capacité ni la volonté d'avoir un niveau pro. La vie d'intermittent du spectacles est riche en aventures et en rencontres mais assez précaire, et très concurrentielle, j'aime garder la danse comme mon échappatoire et l'avoir pour moi sans avoir besoin d'y être la meilleure tout le temps.

À quoi ressemble une journée type de ta vie d’étudiant ?

Etant en master 2 je n'ai eu qu'un semestre de cours, et le second en stage. Cette année je n'ai pas vraiment eu de journée typique, l'emplois du temps changé constamment mais dans l'ensemble j'avais cours la journée ou demi-journée, puis je restais travailler à la bibliothèque (pas tous les jours) et repos une fois chez moi et tout travail terminé.

Est-ce que ça t’épanouit ?

J'ai eu l'occasion de rencontrer énormément de profil différents en master et en licence et y pris beaucoup de plaisir. Au bout de 6 ans d'étude je commence à trouver ça un peu long même si j'adore apprendre. Le stage est le moment où je m'épanouis le plus, j'ai le sentiment de progresser vite, mon travail est valorisé et je sens que je fais quelque chose de concret qui sera utile à d'autre.

Avec le recul est-ce que tu aurais fait d’autres choix d’orientation ?

J'aurais pu en ayant les connaissances maintenant avoir un autre parcours peut-être plus direct, mais ça ne m'aurait pas forgé tel que je suis maintenant et mon profil un peu atypique aujourd'hui me permet de me démarquer et est une de mes forces. Donc non j'aime ce que je suis et c'est grâce à mes choix et mon parcours alors je ne voudrait en rien le changer!

mmmh mmh ok...
Qu’est-ce que tu conseilles à celles et ceux qui sont perdus sur leur choix d’orientation ?

D'y aller, d'essayer, de rencontre un maximum de personne pour discuter et découvrir un maximum de possible. Mais surtout de toujours se renseigner et continuer de douter c'est ce qui permet de confirmer ou changer ses choix ainsi que tenter plusieurs fois et des choses très différentes , tout le monde à sa propre voie et généralement on la trouve pas tout de suite.

Merci Eloïse chamalet

Titre ici