JOURNALISTE AUDIOVISUEL : EN QUELQUES MOTS

Le journalisme audiovisuel en vrai


Aujourd’hui, on parle du métier de journaliste audiovisuel, et c’est Enzo qui raconte son expérience ! Et si c’était un émoji ? Un super pouvoir ? Ou si tu devais donner une note ? Enzo prend de la hauteur et nous en dit un peu plus sur le métier de journaliste audiovisuel.


C’est une petite vidéo bonus ou Enzo nous fait le portrait chinois du métier de journaliste audiovisuel. Un métier de passion pour Enzo, dans lequel il y a pas mal de surprises et il faut savoir jongler avec tous les aspects du métier !


On espère que tu as vu nos dernières vidéos de cette petite série sur le métier de journaliste audiovisuel, mais si ce n’est pas le cas, on te fait un petit récapitulatif :


On retient que le journalisme en général est un domaine très prisé et largement demandé par les étudiants en post-bac, il y a pas mal de concurrence dans les études supérieures dans ce secteur. Tu peux accéder au métier de journaliste audiovisuel en passant par des études de journalisme, tu peux consulter notre article "étudier le journalisme" pour en savoir plus que les différents parcours que tu peux faire si c’est un métier qui t’intéresse. Et bien évidemment, tu peux également faire d’autres choix d’études comme la communication, ou directement des formations d’audiovisuel qui sont toutes deux très liées au journalisme audiovisuel et peuvent mener à des postes similaires dans certains cas.

Ce qui est sûr, c’est que dans le métier de journaliste audiovisuel il y a tout de même une grosse partie purement journalistique (logique, je sais). Quant à la partie audiovisuelle, elle nécessite d’avoir un certain nombre de compétences techniques relatives à la production vidéo qui demande pas mal de travail aussi.


L’audiovisuel, c’est tout ce qui tourne autour des médias, du multimédia, et du numérique. Par exemple, un journaliste audiovisuel réalise, dans ses tâches de tous les jours, des tournages, du montage, des photos, des enregistrements, du sound design, et pleins d’autres tâches assez cool. Le but est de faire circuler de l’information par le biais de ces outils numériques de communication. Il faut donc d’une part avoir une culture générale assez conséquente, avec un intérêt pour l’actualité, car le propre du travail d’un journaliste reste de transmettre des informations à une audience. Et d’autre part, il faut avoir un côté assez créatif, avec un attrait pour les médias, le numérique et l’audiovisuel en général. En tant que journaliste audiovisuel, il faut savoir partager son temps entre la veille journaliste, la prise de décision du contenu à produire, et grosso modo toute la partie en amont de la production. Puis il faut, une fois avoir créé de l’information à diffuser, choisir comment mettre en œuvre le projet de diffusion : un reportage ? Une vidéo sur les réseaux sociaux ? Un clip ? Puis on passe à la réalisation, avec tout ce qui est tournage, dérushage, coupes, retouche couleur et son, etc.


Enzo est un vrai passionné de son métier de journaliste audiovisuel. D’après son expérience, la rigueur, la capacité à s’adapter et la polyvalence sont des qualités primordiales pour réussir. Oui, parce que les missions d’un journaliste audiovisuel sont très variées, ainsi que les horaires de travail. En tant que journaliste audiovisuel, tu peux parfois faire des journées de 5 heures du matin à minuit, comme tu ne peux n’avoir rien à faire pendant toute une journée voire plusieurs jours. Tu as des périodes creuses, comme des périodes intenses en production. Alors on s’adapte, et on jongle avec les contraintes du métier !


Et si tu veux en savoir plus sur le journalisme audiovisuel, regarde nos deux autres vidéos de cette même série : Tell me more & Spill the tips !

Titre ici