Mercredi 1 septembre 2021

Comment réduire les inégalités sociales à l'école ?

Qui dit 1er septembre dit rentrée scolaire imminente, nous allons dont aborder aujourd'hui un sujet important pour tous les étudiants de France, la réduction des inégalités sociales dans les études supérieures.


Récemment, le 8 avril 2021, Emmanuel Macron a pris la décision de fermer l’École Nationale d’Administration, communément appelée l’ENA. En échange, le président français souhaiterait ouvrir une autre école en 2022 : l’Institut du service public. Le but serait de réduire les inégalités sociales et de renforcer la polyvalence des étudiants. Une décision qui fait débat. 


En effet, les grandes écoles, qui forment les plus grands hauts fonctionnaires de l’Etat, ou les PDG de demain, sont très critiquées depuis maintenant un certain nombre d’années. Ces grandes écoles françaises sont monopolisées par une certaine classe de la société. Grosso modo, les enfants de cadre sont largement majoritaires dans ces écoles. Et les enfants d’agriculteurs, d’ouvriers, d’artisans ou d’employés sont sous-représentés. Il y a une reproduction permanente de l’élite, sans ouvrir les portes aux personnes qui ne font pas partie de cette catégorie de la société. Le but d’Emmanuel Macron avec la suppression de l’ENA est qu’aucun étudiant ne se dise « ce n’est pas pour moi ». Que tout le monde puisse tenter sa chance peu importe le milieu social dont il vient, car au final ce qui compte ce sont la volonté et les compétences, davantage que la classe sociale. La fermeture de l’ENA est un message fort envoyé à tout le monde pour mettre un point d’honneur à l’égalité scolaire


Il est très important de lutter contre le manque d’ouverture, la reproduction sociale, le manque de diversité sociale et économique. Chaque étudiant doit avoir accès aux mêmes écoles et formations, le but est d’intégrer tout le monde. On te le concède, c’est peut-être une utopie, mais la prise de conscience est là. Même si beaucoup de personnes considèrent que fermer une grande école pour en ouvrir une nouvelle n’est pas une solution, c’est déjà un avancement face à ce problème de notre société que sont les inégalités sociales. 


Les inégalités sociales au niveau scolaire sont déjà assez importantes. Les facteurs relatifs aux conditions de vie sont considérés comme susceptibles d’être associés à l’échec scolaire. Il y aussi beaucoup d’inégalités dans le système scolaire lui-même, que ce soit le secondaire ou le supérieur. Il y a des inégalités de traitement dans les ressources d’apprentissage dont les élèves disposent réellement à l’école, certaines écoles possèdent des ordis et d’autres non ; des inégalités dans les résultats scolaires ; des inégalités sociales dans les orientations, dans les diplômes, et même dans le rendement des diplômes sur le marché du travail. L’école produit donc des inégalités sociales que tu as peut-être toi même vécues ou observées.


Ainsi, cette prise de conscience, cette volonté de changer les mœurs et de réduire ces inégalités par le gouvernement français sont à souligner. Désormais, des politiques publiques sont en marche pour que tous les élèves et étudiants soient égaux à l’école, pour que tous puissent aspirer à la même formation dans le supérieur. Que rien ne soit inaccessible à personne. Il ne reste plus qu’à voir ce que cela donnera dans les faits, et si cette initiative du gouvernement réduira vraiment les inégalités scolaires et sociales. 


Comme tu peux le constater, il y a eu pas mal de changements ces derniers temps, comme la réforme du Bac. D’ailleurs, si tu n’as pas vu notre vidéo à ce sujet et que tu veux savoir comment ça se passe actuellement, clique ici.


N’hésite pas à nous donner ton avis ! Que penses-tu de la fermeture de l’ENA ? 

Titre ici