Les aides alimentaires 


Cette semaine, à nouveau, nous allons parler de bouffe dans cette good news. 


Car oui, la crise actuelle n’est pas tant sanitaire pour les jeunes, mais bien davantage économique (et psychologique). 


 

Lorsqu’on est étudiant en temps normal, les budgets sont déjà serrés, mais depuis le début de la crise, cela s’est largement intensifié. 

Il faut donc d’autant plus gérer ses dépenses. Pourtant, on le disait la semaine dernière, bien manger est essentiel, et plus on est dans une grande ville, plus ça coûte cher. 


On a déjà parlé des initiatives comme TooGoodToGo, que vous pouvez utiliser toute l’année, et qui permettent déjà largement de réduire les coûts liés à la nourriture. À savoir qu'il y a aussi l'application anti-gaspi Phénix, que l'on n'a pas testé, mais qui fonctionne à peu près de la même façon.



Par ailleurs, un certain nombre de choses a été mis en place à échelle locale pour aider les étudiants, sur le plan alimentaires tout du moins.


On est tous au courant que le fameux CROUS met à disposition des repas à 1 € pour tous les étudiants, et qu’il est même possible maintenant de s'asseoir pour manger son repas dans les cafétérias ouvertes

 

Mais les CROUS ne sont pas les seuls à proposer des alternatives aux étudiants en situation précaire : 


  • Les Restos du Cœur accueillent les étudiants le mardi, entre 18 h et 21 h 30. Les inscriptions commencent à 18 h, alors soyez réactifs. Vous trouverez plus d’infos sur l’aide alimentaire des Restos du cœur sur leur site. 


  •  Linkee, en entreprise sociale, propose de la livraison d’invendus les mardis et jeudi pour les étudiants. Vous retrouverez toutes les infos sur leur site également. De la même manière, il faut s’inscrire à cette adresse mail ; etudiants@linkee.co.


  • Les Secours Populaire de Paris aide également les étudiants, pas seulement sur la dimension alimentaire d’ailleurs, on vous laisse checker sur leur site.


  • Pour les étudiants de l’Académie de Paris, il y a également l’épicerie solidaire Agoraé, pour les infos sur leurs aides alimentaires, c’est juste là. Il faut remplir un formulaire, et si vous recevez une confirmation, vous pouvez récupérer un plat et un dessert entre 16 h et 17 h 30 au 1 quai des Célestins Paris 75004. 


  •  Enfin, l’Association Co’p1 - Solidarité Etudiantes organise des distributions de colis alimentaires à récupérer à la MIE (Maison des initiatives étudiantes). Il suffit d'envoyer un mail distributions.cop1@gmail.com, et de présenter une carte étudiante / certificat de scolarité.



Vous l’avez compris, dans tous les cas, le nombre de repas que peuvent fournir ces associations est limité

Il faut penser à vous inscrire, et surtout ne pas oublier de récupérer ce qui vous a été attribué. Ça demande un peu d’organisation, on est d’accord, mais ça permet aux étudiants en situation précaire de se nourrir correctement, pour pas cher, ou gratuitement, alors pensez-y. 

 

On a bien conscience que la période n’est pas facile, mais lorsque des solutions de ce genre sont mises en place, il faut aussi savoir les apprécier. 

Alors inscrivez-vous, aller récupérer les denrées ou repas qu’on vous met à disposition, et profiter d’un bon petit plat qui fait du bien au moral. 


Titre ici