PACES et médecine


Cette semaine, Benjamin et Cyrielle, étudiants en médecine, nous présentent leur formation, leurs parcours et nous partagent leurs expériences. Stages, PACES et réforme, n’auront plus de secrets pour toi !


D’abord, un peu de contexte. Benjamin fait actuellement une année de césure entre sa 5e année et sa 6e année de médecine afin de créer sa start-up. Si tu n’as pas écouté son podcast à ce sujet, je te laisse y remédier.

Quant à Cyrielle, elle est en double cursus pour pouvoir faire de la recherche plus tard ! Comme quoi en médecine, on pourrait penser qu’il y a un parcours “type”, alors qu’on peut innover et personnaliser son parcours d’étude pour faire ce qui nous ressemble !


Comme expliqué dans le podcast de Benjamin, les études de médecine, c’est long, très long. Tu en as pour une bonne dizaine d’années d’études supérieures donc il faut vraiment que tu t’accroches et que tu sois passionné par ce que tu fais pour tenir sur la durée. Il y a beaucoup de notions à connaître et à assimiler, ça nécessite beaucoup de révisions et de pratiques. Il faut compter 9 ans d’études à l’université pour les généralistes, et 10 à 12 ans pour les autres spécialistes, comme les chirurgiens ou les pédiatres. Il y a beaucoup de branches en médecine chirurgie, gériatrie, pneumologie, ou encore la biologie.


À la fin de la 6e année, tu dois passer un examen pour obtenir ton diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM), reconnu au niveau master et choisir ta spécialisation. 

Mais attention : mieux tu es classé plus tu auras du choix pour ta spécialité et ta ville étudiante, et vice-versa ! Si tu es bas dans le classement, tu auras moins de choix que les autres.


Qu’en est-il de la réforme ? 

En 2020, la PACES a été remplacée par différentes options :

  • Le PASS qui est un parcours spécifique accès santé dispensée dans les facultés de santé ;
  • Une licence avec option accès santé (L.AS) ;
  • Une formation paramédicale de trois années minimum.


Pourquoi cette réforme ? 

Selon le site cours-thales.fr, la réforme des études de médecine visait à “répondre aux problèmes rencontrés jusqu’ici en Première Année Commune aux Études de Santé, à savoir que selon les Facultés de Médecine, le taux de réussite au concours de fin de première année de médecine se situe entre 10 % et 30 %.”. 

De plus, le site ajoute que “selon les Universités, 70 % à 90 % des meilleurs lycéens voulant accéder aux études de médecine perdaient une à deux années d’études supérieures, sans forcément de possibilités de réorientation.” ; ce qui entre nous est une très forte source d’anxiété et de stress pour les étudiants.


Le conseil de la rédac ? 

Met en place un système de Ronéo dans ta promo ! Grosso modo, c’est un système de partage de cours. Un groupe d’étudiants se met d’accord pour créer un groupe de Ronéo (sur Google Drive par exemple) et chaque étudiant l’alimente. Comme ça, plus besoin d’aller à tous les amphis, mais il faut quand même retravailler tes cours.


Bon, c’est vrai que le rythme est très dense et les coups de mous peuvent être difficiles à gérer. Tu dois rester motivé, avoir un mental d’acier, bien t’organiser et te tenir à ton planning. Après pour réviser, il n'y a pas vraiment de règles, tu peux faire des fiches ou bien te faire des audios de révisions si tu as une mémoire auditive. En gros, tu t'enregistres en expliquant ton cours à l’oral. C'est aussi super pratique pour bosser dans les transports et gagner du temps une fois à la maison, pour chiller ou voir tes potes !


En tout cas, sois rassuré, tu peux vite mettre en pratique la théorie grâce à tous les stages en hôpital, et le début de l’externat en 4e année.


Ah oui et petite piqûre de rappel : tout le monde peut faire médecine, pas que les S (et puis de toute façon ça existe même plus !). C’est une autre façon de réfléchir et de réviser, rien à voir avec le bac, donc si tu as fait de la philo, tu peux très bien t’en sortir (avec une petite remise à niveau scientifique en parfois). L’important, c’est d’être discipliné, méthodique et surtout d’aimer ce que tu fais en médecine.


Grâce à la réforme du bac, les études de médecine sont de plus en plus ouvertes, et ça, ça fait plaisir ! Si tu as des doutes, tu peux aller à des salons étudiants ou prendre contact avec des étudiants directement sur les réseaux sociaux (t’inquiètes pas, ils sont repérables de loin, souvent, c’est écrit dans leur description).


Alors, pour ou contre la réforme des études de médecine ?


Titre ici