Les Lettres de Motivation


Nous sommes des femmes de parole, alors voilà, comme promis, notre tant attendu article sur les fameuses Lettres de Motivation. Depuis l’abolition d’APB que moi et mes potes les dinosaures avons connu, il faut écrire sur PARCOUSUP des Lettres de Motivation. Drame ou aubaine, on ne peut dire, en tout cas, ce ne sera que le début d’une longue liste de Lettres pour tous ceux qui continuent dans le supérieur. Pour la majorité des parcours, il faudra remettre ça à un peu plus tard dans votre scolarité, alors voyez le bon côté, ça vous fait un entraînement.


Par ailleurs, comme on sait que tu hyperventiles déjà (on espère un peu moins depuis notre dernier article tout de même) à l’idée des choix qui se profilent à l’horizon, et qu’on est vraiment sympas, on t’a prévu un petit tuto. Quel que soit ton âge et l’endroit où tu postules, ces conseils fonctionnent pour tout type de Lettres de Motivation :


Commençons par quelques règles de bases.


- En bon français tu écriras.

Pas de fautes d’orthographe, fais-toi relire ! Et pas de familiarité, le niveau de langue doit être soutenu, quand même, t’écris pas un sms à ton crush là.


- Des phrases courtes tu feras.

Pour éviter de te perdre dans ta syntaxe, fais des phrases courtes : sujet, verbe, complément et POINT. En fait, ne fais pas comme nous. Le plus claire et simple tu fais, le mieux ce sera. (Sauf évidemment si tu maîtrises la langue comme Molière là, fais-toi plaiz’)


- Un texte construit tu produiras

Il est important que la lettre soit bien structurée. Plus bas, on te détaille les paragraphes qui doivent y figurer. Pour que ce soit parfaitement construit, pense que la première phrase de chaque paragraphe amorce le propos et doit donc donner l’idée principale du paragraphe. De la même manière, la dernière phrase du paragraphe annonce celui qui suit. Ça rend le propos plus logique et cohérent et le tout plus fluide !


- Les codes d’une lettre formelle tu suivras

A savoir : « Madame, Monsieur » pour commencer et « Je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées » pour finir. Evidemment, tu vouvoies ton interlocuteur, faut pas abuser.



Ok, maintenant qu’on est bon sur la partie rédactionnelle, et que tu ne vas pas écrire comme un kikoo, on s’attaque au gros du problème : le contenu.


Tu t’en doutes sûrement, mais on va le redire, -on ne sait jamais- dans une lettre de motivation, tu dois montrer… ta motivation, ben ouais. C’est donc un bon exercice pour savoir si tu as bien choisi l’endroit où tu postules car si tu n’as aucune idée de ce que tu veux écrire dans ta lettre (après tous nos tips), c’est certainement que tu n’as pas vraiment envie d’aller où tu postules. Sache pour ta gouverne, que la sincère motivation, ça se sent. Si tu veux vraiment quelque chose, on sera capable de le voir si tenté que tu saches le présenter. Donc avant toute chose, pose-toi cette question : pourquoi je veux être pris dans cette formation ? (Tu peux déjà constituer un brouillon à partir des réponses que tu émets à cette question)


Au-delà, une lettre de motivation est comme un texte argumentatif, tu dois convaincre du bien fondé de ta candidature.

Pour se faire, tes paragraphes doivent être organisés dans l’ordre suivant :


1/ « Je vous écris pour candidater à …. » + ta formation actuelle.


2/ Ce qui t’a plu dans la formation que tu suis actuellement et qui explique que tu te tournes vers ce parcours en particulier auquel tu postules pour la suite. C’est le moment de parler de tes intérêts persos.


3/ Quels sont tes objectifs professionnels en lien avec tes intérêts et la formation pour laquelle tu postules. Si tu n’as absolument aucune idée, demande-toi quelle serait la suite logique de ces études selon toi ; la voilà la réponse. Que tu finisses véritablement par le faire ou pas importe peu, l’idée c’est de paraître cohérent et réfléchi.

Car oui, dans une lettre de motivation on doit se vendre, et de fait occulter les points qui ne nous mettent pas forcément en valeur pour appuyer sur ceux qui à l’inverse font de nous un bon candidat.

Il faut parler de ses qualités, mais sans avoir l’air trop prétentieux, un subtil équilibre à trouver ! Si tu es déjà dans le supérieur et que tu postules pour une école ou un master, un bon moyen de le faire est de parler de ce que tu as fait en parallèle de tes études : si tu as eu des expériences pros, il faut en parler et en profiter pour glisser les compétences que tu as développées dans ce cadre par exemple. Tu peux aussi parler des projets que tu as pu mener dans le cadre de tes études qui sont souvent très intéressants. Sois malin !


4/ Un petit mot sur l’institution dans laquelle tu postules, et pourquoi c’est la meilleure pour construire ton avenir, mais aussi, si tu peux, pourquoi tu es le meilleur candidat pour eux.


5/ Une conclusion courte et efficace qui condense l’intérêt de ton profil.


6/ « Dans l’attente de pouvoir vous en dire davantage lors d’un entretien prochainement » si un entretien est prévu ou simplement « je me tiens à votre disposition pour plus d’informations si nécessaire » + la fameuse phrase de politesse finale.



Enfin, je conclurais en disant que tu devrais demander à un maximum de personne de relire ta lettre, pour l’orthographe et la syntaxe déjà, mais aussi pour le fond, ils pourront te faire des retours pour affiner ta lettre. Aucune première version n’est jamais parfaite, il faut toujours la peaufiner un peu !


Après, quelques relectures, de légères améliorations, et hop le tour est joué, pas si compliqué pas vrai ?

Titre ici