Vendredi 5 mars 2021

L’hypersexualisation sur TikTok 


Ah Tiktok ! Dans le courant de l'année écoulée, TikTok a connu une croissance fulgurante, et le confinement n'y est pas pour rien. Mais comme tout ce qui est nouveau et connaît du succès, TikTok en prend pour son grade ces derniers temps.

L’un des arguments majeurs de ce qui pointent du doigt le réseau social, c’est que les jeunes filles, mineures, y sont totalement hypersexualisées

Alors, parlons-en.


Factuellement, c’est vrai. On ne va pas dire le contraire. 

Mais si ton feed est rempli de filles qui dansent en montrant leurs formes, c’est toi le problème, pas elles. 

Eh oui, car l’algorithme est bien fait, il référence dans ton feed les contenus qui t'intéressent le plus. C’est assez bien conçu, donc si tu n’as que des propositions de contenus sexualisés, poses toi les bonnes questions. 


Bon au-delà de ça, on est bien d’accord, pour se retrouver avec ce genre de vidéo, il faut que des filles en publient. 


Et c’est vrai que la logique de TikTok incite pas mal à la mise en scène de soi, à la danse, et autres qui peuvent facilement être sexualisé. Forcément, c’est un réseau social du mouvement, exclusivement vidéo et donc avec un potentiel de suggestivité assez élevé.


La réalité, c’est que les jeunes filles se sont toujours mises en scène sur les réseaux, mais que les logiques de création sur TikTok augmentent cette hypersexualisation


On n'est pas là pour dire que ces jeunes filles ne savent pas ce qu’elles font, mais il faut aussi mettre les choses en perspective. Notre société hypersexualise les femmes depuis toujours. Objectifiées dans le marketing, contrôlées dans les foyers et rabaissées dans la rue. Comment voulez-vous qu’on ne soit pas imprégné de ces images quand on grandit en tant que femme dans une société qui valorisera toujours plus ton physique que tes compétences ? 


Forcément, elles reproduisent certains schémas. On n'a pas dit que c’était bien, mais le changement doit venir des mentalités, de bien plus haut quoi.


Et puis, la sexualisation des filles et des femmes est présente dans beaucoup d’autres milieux. Par exemple, sur Instagram avec le culte du corps parfait, sur Twitter où les critiques physiques qui fusent, même sur le lieu de travail ou dans les écoles. Car les jeunes filles sont sexualisées très jeunes, tu peux lire notre article sur la tenue républicaine si ça t’intéresse. 

Grosso modo, l’hypersexualisation de la femme c’est pas nouveau malheureusement, et c’est partout, dans toutes les couches de notre société.


Mais c’est vrai que sur Tiktok ce phénomène d’hypersexualisation est accentué. Entre les trends à la mode où il faut montrer sa tenue, les challenges et danses à suivre, comme tout simplement le Buss it Challenge. Si t’es sur Tiktok, t’en a certainement entendu parlé de ce challenge, il a été sujet de polémique un peu partout sur les réseaux. Le #BussItChallenge était une tendance virale. Le buss It challenge consiste à se montrer dans un état peu flatteur, puis de se filmer une fois pimpante en se baissant de manière brusque et s’adonnant au twerk sur le morceau Buss It d’Erika Banks. Personne n’a forcé les filles qui font ces vidéos à le faire, mais elles ont été largement encouragées parce que si personne ne les regardaient, elles ne le feraient pas. Bizarrement, ce sont ce genre de vidéos qui marchent le mieux sur Tiktok, et les filles le font car, encore jeunes, elles voient la dedans un moyen d’avoir plus d’abonnés, de vues, plus d’approbation, dans certains cas même, plus de possibilité de monétisation sur la plateforme.


En fait, TikTok exacerbe seulement l’un des vices de notre société, on ne peut pas non plus le tenir responsable de toute la misère du monde. 


Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Vous aimez l’appli ? Est-ce qu’elle est problématique selon vous ?


Titre ici