Vendredi 3 juillet 2020


Pourquoi la Réforme du bac ?

Pierre Mathiot, politologue français, nous parle de la réforme du bac ! Il nous explique le comment du pourquoi, car c’est lui le concepteur de cette réforme !


Pierre Mathiot nous explique d’abord son parcours scolaire, de la 3e au collège, en passant par le lycée, jusqu’aux études supérieures. Il nous parle de sa carrière de politologue, et surtout pourquoi avoir initié la réforme du bac.

Dans une précédente vidéo, Pierre Mathiot nous en dit plus sur lui, sa profession et son parcours hyper intéressant

On t’invite à aller la voir si ce n'est pas déjà fait !


C’est quoi le but de cette réforme ? Concrètement, c’est de faire en sorte que le lycée soit bien positionnée sur l’enseignement supérieur et que le bac ait vraiment de la valeur. Avant, le bac ne servait pas à grand-chose pour les études sup, car on envoie les dossiers Parcoursup avant le bac

Donc, forcément, à part te donner accès à l’enseignement supérieur, ton bac ne servait à rien, car il n'était pas dans ton dossier. 

D’où le fait de réfléchir à comment intégrer plus de contrôle continu, sans augmenter les inégalités entre élèves, car oui, il y en a, on le sait tous.


Mais le contrôle continu ça ne crée pas des inégalités ? Bah pas vraiment, ou plutôt, pas plus que celles qui existent déjà, car il y en a déjà au sein des lycées surtout en langue et en sport. Il y en a aussi par rapport à la localisation du lycée, etc. Il faut savoir que, sur Parcoursup, les dossiers ne sont pas anonymes de base.


Du coup, comment mettre en place du contrôle continu à caractère national ?

Pour Pierre Mathiot, ça passe par deux points importants. D’une part, l’anonymat des copies et, d’autre part, une banque nationale de sujets.


Il fallait que la première et terminale aient plus de valeurs dans les dossiers. Évidemment, ça a été compliqué à mettre en œuvre, car on s’adresse à énormément d’étudiants, de professeurs et de parents d’élèves, qui ont peur du changement. Donc, ça prend du temps de faire bouger les choses, de changer les habitudes.


Du coup, la réforme, elle se passe comment ? Qu’est-ce qui est mis en place ?

En 2022, les évaluations communes du bac seront remplacées par du contrôle continu, mais toutes les matières n’auront pas le même coefficient. En gros, pour toutes les matières des ex-EC, il n’y aura pas d'examens sur table, mais une évaluation en classe tout au long de l’année et c’est ta moyenne qui comptera comme note du bac

Donc, il va falloir bosser régulièrement et plus à la dernière minute !

Le contrôle continu compte toujours pour 40 % de la note finale, la spécialité que tu abandonnes aura un coefficient de 8 et les cinq matières du tronc commun en auront 6 dont 3 en première et 3 autres en terminale. 

L’enseignement moral et civique complétera avec un coefficient 2. Oui, je sais ça fait beaucoup d’info et de coeff.

Par contre, les épreuves anticipées de Français sont maintenues en première !


Autre changement important : la réintroduction des options dans la notation du bac ! Avec la première version de la réforme du bac, 2 options max pouvaient être comptabilisées dans les 10 % de bulletins scolaires. Mais dès l’année prochaine, il sera possible d’en intégrer plus. En gros, une option suivie en première et en terminale vaudra coefficient 4 tandis qu’une option suivie uniquement en terminale, faudra un coef 2.


En gros, c’est toi qui fais ton Bac à la carte (en partie du moins) et ça, c’est super cool ! Tu prends ton orientation pro et scolaire en mains, et les options te permettent de découvrir plein de domaines différents, ce qui peut grave t'aider à choisir tes études post-bac.


Et toi, qu’en penses-tu de la réforme du bac ?

Si tu veux en savoir plus, jette un œil à notre autre vidéo avec Pierre Mathiot 

Ça peut t'intéresser...

Titre ici