Se réorienter et changer de métier

Trouver le métier de ses rêves, c’est parfois compliquer. Tu peux très bien faire des études de droit, puis te retrouver journaliste (Si tu ne sais pas de quoi je parle check la vidéo d’Anne-Cécile qui nous parle de son parcours). Aujourd’hui, c’est Jessica qui, a seulement 30 ans, a déjà un parcours professionnel mouvementé.


Titulaire d’un Bac ES, elle a commencé par faire un DUT GEA puis une Licence à l’IAE de Nice en finance, marketing et management, qui est un cursus assez généraliste.


Le DUT Gestion des Entreprises et des Administrations est un diplôme universitaire débouchant à un bac +2 qui se prépare dans un IUT. Souvent, cette formation propose un tronc commun avec différents parcours possibles : les Ressources Humaines, la Finance-Comptabilité ou la gestion de PME. Vous pouvez choisir de faire votre formation en alternance. Une fois diplômé, vous pouvez vous insérer professionnellement en tant qu’attaché commercial, conseiller de clientèle, chef de projet, comptable ou assistant de gestion PME. 

Mais vous pouvez aussi continuer vos études en Bac +3 en Bachelor ou en Licence (comme Jessica !).


Tu l’auras compris, elle ne savait pas trop quoi faire. Elle voulait continuer ces études tout en ayant un pied dans l’entreprise. Elle a donc opté pour un Master stratégie d’entreprise, spécialisée dans le marketing en alternance. Ce master a pour objectif de former des managers avec de fortes compétences, capables de faire évoluer et d’encadrer des équipes en mettant en place les bonnes stratégies.


À la fin de ses études, Jessica a pu tester beaucoup de métiers avant de trouver sa voie : chargée de communication dans une PME, syndic de copropriété, gestion de conflit ou encore ingénieur des ventes. Elle t’explique tout ça dans ce podcast ! Dans tous les postes qu’elle a occupés, certaines tâches lui plaisaient et d’autres beaucoup moins.


Elle avait envie d’évoluer et de trouver sa voie, c’est comme ça qu’elle a eu l’idée de passer un bilan de compétences. Selon le site travail-emploi.gouv.fr, c’est un bilan qui permet “ d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et le cas échéant, de formation.”. En gros, ça te permet de faire le point sur ce que tu as déjà fait et ce que ça t'a apporté pour pouvoir évoluer en changeant de métier, voire de secteur ou même de reprendre des études ! Pour en bénéficier, il faut être salarié dans le secteur public ou privé ou demandeur d’emploi


Grâce à ce bilan et beaucoup de motivation, Jessica a complètement changé de branche. Elle est devenue formatrice et facilitatrice en insertion professionnelle, c’est-à-dire qu’elle accompagne des personnes en situation de handicap à se réorienter professionnellement. Maintenant entrepreneuse, elle a créé sa boîte Tandem Agile, où elle coach des personnes qui travaillent déjà, mais aussi des jeunes autour de certaines thématiques comme les entretiens d’embauche, les examens ou tout simplement l’orientation. Au fond, ce qu’il lui plaît le plus c’est le partage !


Sa double casquette salariée/entrepreneuse, lui permet de développer des compétences en entreprise tout en créant la sienne plus sereinement, à son rythme. Il existe aussi l’intrapreneuriat qui permet aux salariés de créer un projet innovant au sein de leur entreprise afin d’exploiter les ressources de celle-ci. Par exemple, ça peut être le fait de créer un nouveau produit de A à Z ou de monter un nouveau projet annexe de l’entreprise.


Selon Jessica, un entrepreneur est un couteau suisse qui sait gérer son activité d’un point de vue marketing, financier et communicationnel, qui sait se vendre, qui possède des compétences transversales, et surtout qui a un projet porteur de sens.


Un conseil de Jessica pour les jeunes qui ne savent pas quoi faire ? 

Cherchez et surtout, soyez curieux. Allez là où ça recrute, juste parce que ça recrute, ce n'est pas forcément la bonne solution. Il faut rencontrer du monde, participer à des salons, parfois se faire accompagner aussi. Et puis, honnêtement, on sait que les études comptent beaucoup en France, c’est un fait qu’on ne peut pas changer. Si tu veux être psychiatre, il faut faire médecine, il n’y a pas d’autres chemins possibles. Mais ce n’est pas le cas de tous les métiers. Selon Jessica (et on est d’accord !), il faut faire un parcours dans un domaine qui te plaît.


Après avoir écouté notre spécialiste en insertion professionnelle, tu penses être épanoui et avoir trouvé ta voie.x ?


Titre ici