Avoir une expérience professionnelle


Notre good news du jour : on peut trouver un stage, même en plein milieu de la crise sanitaire. Si, si, et on va même vous donner nos meilleurs conseils pour y parvenir.


Les mois de mai, juin et juillet sont la période de stage obligatoire ou optionnel si tu es dans le supérieur.

C’est vrai, en raison du COVID, les entreprises ont moins d’offres de travail, et embauchent moins. C’est pour cela que le gouvernement a récemment réduit la durée obligatoire du stage, notamment pour les CAP et les bacs pro. Les écoles du supérieur réduisent également leur durée de stage de façon à ce que le stage ne soit pas rémunéré, car oui en cette période de COVID les entreprises engagent davantage si le stage est court et non rémunéré. Cette rémunération est pourtant très importante pour certains étudiants en difficulté financière, et si c’est ton cas n’hésite pas à lire notre article sur les aides financières déployées pour les étudiants en période de covid. Mais sache qu’une expérience professionnelle te rapportera beaucoup à long terme, alors fonce même si ce n’est pas rémunéré !


Règle n°1, tu adaptes ton CV à ta candidature.

Une entreprise propose une offre de stage ou d’emploi pour un poste spécifique, donc adapte ton CV au profil qu’il recherche.

Tout d’abord, dans ton CV n’hésite pas à détailler ce que tu apprends durant tes études en dessous du nom de ta formation. Souvent, on a tendance à mettre uniquement le nom de notre formation comme « licence économie et gestion », en réalité dans cette formation, tu apprends beaucoup plus de choses que le nom ne le laisse sous-entendre. Alors n’hésite pas à mettre les compétences acquises importantes. Et selon l’offre et le profil recherché, trie-les et mets l’accent sur certaines compétences qui seront davantage utiles dans le cadre de ce stage.


Règle n°2, laisse les portes ouvertes à d’autres secteurs.

Si tu n’arrêtes pas d’envoyer ta candidature de stage, et tu n’as jamais de réponses, ne désespères pas ! Peut-être que tu te focalises uniquement sur un secteur, mais il est important d’avoir un plan B. Élargies le champ de tes visions et ouvre les portes à d’autres domaines. Tu pourras ainsi développer des compétences dans un autre secteur que celui qui t'intéresse qui seront tout de même utile pour ce que tu veux faire par la suite. Et qui sait, ce sera peut-être une bonne découverte ! On ne connaît jamais vraiment un secteur avant d’y avoir bossé :) !


Règle n°3, crée-toi un réseau.

Tu en as marre de démarcher les entreprises une à une, tu peux essayer de te créer un réseau soit en utilisant des applis ou alors les connaissances interposées. Ton école ou ton université possède sûrement un réseau que tu peux mettre à profit. Par exemple, certaines facs sont partenaires d’entreprise. Tu peux aussi demander à tes profs s'ils ne peuvent pas t’aider. Sinon utilise des apps comme Linkedin ou JobTeaser, les réponses sont plus fréquentes.


Règle n°4, fais une vraie lettre de motivation.

Lorsque tu n’as pas encore tellement d’expérience à valoriser, la lettre de motivation peut vraiment faire la différence. La raison est simple : le recruteur te recrute sur tes compétences humaines plus que techniques, et rien de mieux qu’une Lettre de Motivation pour les mettre en lumière.

Une bonne Lettre de Motivation est une lettre personnalisée à l’entreprise, qui montre ta motivation pour entrer dans cette boîte précisément. Mais c’est également important de montrer en quoi tu serais un bon élément pour eux, au-delà de ce que l'entreprise apporterait.

Donne envie au recruteur de te rencontrer en montrant que tu connais l’entreprise ou tu postules et que non seulement, tu veux vraiment l’intégrer, mais qu’en plus, tu serais un vrai plus dans leur équipe.


Maintenant, que tu connais nos conseils pour trouver un stage, même en période de covid, fais-nous un retour s’ils t’ont aidés !

Titre ici